Une adolescente saoudienne se cache en raison de la promesse de la Thaïlande de ne pas l'expulser

Une adolescente saoudienne se cache en raison de la promesse de la Thaïlande de ne pas l'expulser

khippi


Publié le 7 Janvier 2019 | khippi.com




Une adolescente saoudienne s'est cachée à la suite de la promesse de la Thaïlande de ne pas l'expulser après s'être barricadée dans une chambre d'hôtel pour éviter d'être renvoyée dans sa famille «violente».



Rahaf Mohammed al-Qunun, âgée de 18 ans, s'est enfuie de sa famille alors qu'elle se rendait au Koweït il y a trois jours et s'était envolée pour la Thaïlande dans l'espoir d'atteindre l'Australie pour demander l'asile.

Mais elle est à l’aéroport de Bangkok depuis samedi, date à laquelle elle a été interdite par des agents de l’immigration thaïlandaise qui lui ont nié avoir été arrêtée à la demande du gouvernement saoudien.

L'adolescent devait être monté sur un vol de retour au Koweït ce matin. Mais craignant que sa famille ne la tue, elle a refusé de monter dans l'avion. Elle a plutôt posté sur Twitter un clip montrant qu'elle barricadait la porte de l'hôtel avec une table, des matelas et une chaise.

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés, à qui on a permis de lui parler aujourd'hui, a déclaré qu'elle avait quitté l'aéroport sous la surveillance des autorités thaïlandaises, qui avaient affirmé qu'elle ne serait pas déportée contre son gré. Elle doit être hébergée dans un "lieu sûr" après avoir été admise temporairement dans le pays pour une évaluation.

Dans un tweet cet après-midi, Rahaf, qui craint les représailles de sa famille après avoir renoncé à l'islam, a déclaré qu'elle était "effrayée" après avoir appris que son père était arrivé en Thaïlande - mais qu'elle était "en sécurité" auprès de l'ONU et des autorités thaïlandaises.



Elle a écrit: 'Hey, je suis Rahaf. Mon père vient d'arriver alors que j'entendais [ce qui] m'inquiétait et me faisait très peur et je veux aller dans un autre pays où je demande l'asile.

«Mais au moins, je me sens maintenant en sécurité sous la protection du HCR avec l'accord des autorités thaïlandaises. Et j'ai enfin récupéré mon passeport.

Elle a affirmé avoir été amenée à renoncer à son passeport à son arrivée à Bangkok - mais le ministère saoudien des Affaires étrangères a démenti que son ambassade avait saisi le document et affirmé qu'elle avait été arrêtée à l'aéroport pour violation des lois thaïlandaises sur l'immigration.

Abdulilah al-Shouaibi, chargé d'affaires à l'ambassade d'Arabie saoudite à Bangkok, a toutefois reconnu que le père de la femme l'avait précédemment contactée pour obtenir de l'aide afin de la ramener.

Ce matin, le tribunal pénal de Bangkok a rejeté une demande d'injonction d'un avocat des droits de l'homme afin d'empêcher son expulsion.