Automobile : Iveco signe la première unité d'assemblage ivoirienne

KHIPPI | Politique Economie Sports> Lifestyle People Migration Tech & Science Crimes
Automobile : Iveco signe la première unité d'assemblage ivoirienne


Publié le 6 Août 2018 | khippi

L’entreprise italienne Iveco va assembler des minibus à Abidjan grâce à un partenariat avec la société publique SOTRA et avec le soutien du gouvernement. D’une capacité de production de 500 unités par an, l’usine va desservir dans un premier temps le marché local.

C'est un premier pas symbolique pour l'industrie automobile ivoirienne qui commence à rêver grand ! Les travaux de construction de la première usine d'assemblage de voitures du pays ont été enfin lancés ce vendredi 3 Août à Abidjan par le premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Annoncé depuis plusieurs années, l'usine de montage de minibus est le fruit d'un partenariat entre le groupe italien IVECO et la Société des transports abidjanais (SOTRA) qui ont bénéficié du soutien de l'Etat. La production du premier véhicule est prévue pour le premier trimestre de 2019 avec un objectif initial de 500 véhicules par an, destinée dans un premier temps à fournir le marché local.

L'unité de montage va engendrer la création de 500 emplois dans un premier temps, et selon les explications des autorités, cet investissement va, en en plus de son impact social et économique, contribuer à la politique de renouvellement du parc automobile ivoirien. L'entrée en service de cette unité de d'assemblage devrait, sur le papier, se traduire par une baisse du coût d'achat des véhicules d'importation et surtout les véhicules d'occasion. C'est d'ailleurs dans ce cadre que s'inscrit le soutien du gouvernement ivoirien qui avait adopté, il y a quelques mois, des mesures destinées à limiter l'importation des véhicules d'un certain âge. La décision a créé une polémique dans le pays et suscité la colère des organisations professionnelles du secteur du transport, ce qui a poussé le gouvernement a prendre des mesures de compensation dont l'accord avec IVECO pour l'installation d'une usine d'assemblage de minibus destinés au transport urbain et interurbain.

Des minibus à gaz sur prêt tchèque

C'est en janvier dernier que l'accord entre la SOTRA et Iveco a été signé à Paris après l'aval du gouvernement qui a fait bénéficier l'initiative des dispositions spéciales du code des investissements. L'une des particularités des minibus qui seront assemblés à Abidjan, c'est qu'ils fonctionneront en majorité avec du gaz, une première en Afrique subsaharienne.

Au départ en effet, c'est un accord pour l'acquisition de 500 minibus en 2018 qui a été signé entre les deux entreprises et pour ce faire, une banque tchèque a été mise en contribution pour le financement de l'investissement d'une valeur de 60 milliards de Fcfa.

C'est chemin faisant que la Côte d'Ivoire a mis à profit cette opportunité et désormais, les véhicules seront montés sur place, ce qui va constituer une base de départ pour envisager une expansion de l'investissement afin d'adresser une demande plus large, allant au-delà des besoins du transport urbain local.