Vidéo, Maroc, Mohammed VI s’endort en public : alerte au « syndrome » Ali Bongo du Gabon
 
Skip Navigation Links

Vidéo, Maroc, Mohammed VI s’endort en public : alerte au « syndrome » Ali Bongo du Gabon

khippi

Publié le 12 Novembre 2018 | khippi.com


Le roi du Maroc, Mohammed VI, a été filmé alors qu’il s’est endormi un moment en public. Suffisant pour que l’alerte soit lancée, sachant ce qui est arrivé au chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba.

Lors du discours du Président français, Emmanuel Macron, à l’occasion du centenaire de l’Armistice, le 11 novembre 2018, le roi du Maroc, Mohammed VI s’est assoupi, alors qu’il était assis à côté du couple présidentiel américain. Sommeil qui lui aurait valu un regard méprisant de la part de Donald Trump. Ces séquences ont fait le tour de la Toile avec tous les commentaires imaginables.

Si certains ont pris la défense du souverain, d’autres n’ont pas hésité à sauter sur l’occasion et tirer à boulets rouges sur le roi de ce pays d’Afrique du Nord. Voir un dirigeant dormir en public est loin d’être un scoop. Mais, par ces temps qui courent, notamment avec le cas d’école Ali Bongo Ondimba, Président du Gabon, qui a été piqué par une fatigue chronique, qui s’est mue en accident vasculaire cérébral (AVC), l’alerte pourrait être ainsi lancée pour le roi du Maroc. Surtout que ce dernier a un calendrier hyper chargé, avec des voyages répétés.




Sur le sujet : Gabon, Grosses révélations : AVC confirmé, Ali Bongo sous respiration artificielle

D’ailleurs, certains journaux n’ont pas manqué de tirer la sonnette d’alarme, soulignant que le roi Mohammed VI n’était pas somnolant, mais tout simplement très affaibli. Pour certains journaux, la suspicion ne concerne pas l’apparent de désintérêt que le roi a réservé au discours du Président français, mais un état de santé visiblement déclinant.

Lors de son sommeil, l’attitude de Mohammed VI n’a pas échappé au Président américain Donald Trump, qui a jeté un regard curieux sur le roi du Maroc. Rappelons que s’agissant d’Ali Bongo, il est actuellement hospitalisé, à Riyad, en Arabie Saoudite. La Présidence gabonaise a reconnu la gravité de son état de santé.