TONNE BLATTER QUI PRÉPARE UNE PLAINTE CONTRE LA FIFA

KHIPPI | Politique Economie Sports> Lifestyle People Migration Tech & Science Crimes
Skip Navigation Links

"RENDEZ-MOI MES MONTRES", TONNE BLATTER QUI PRÉPARE UNE PLAINTE CONTRE LA FIFA

RENDEZ-MOI MES MONTRES

Publié le 3 Juillet 2019 | khippi.com






Sortie musclée de la part de Sepp Blatter. L'homme de 83 ans qui avait décidé de démissionner de son poste de président de la FIFA en juin 2015 a donné un entretien à la BBC pour annoncer son intention de porter plainte pour "préjudice moral" contre l'institution. "Si, avec mes avocats, nous n'avons pas des réponses, nous irons devant le tribunal", a-t-il prévenu.

Une affaire de montres de collection

Le dossier motivant particulièrement Sep Blatter pour intenter cette action en justice, c'est de retrouver plusieurs de ses montres de collection. "Ce sont mes montres, a-t-il asséné. Rendez-moi mes montres. C'est important pour moi". En tout, ce serait une soixantaine de montres que l'ancien homme fort du football mondial souhaiterait récupérer. "Pourquoi se battent-ils pour ces montres? Il n'y a pas de respect de la part du président Gianni Infantino."

Blatter est "prêt à tout clarifier"



Sepp Blatter assure par ailleurs "être prêt à clarifier toutes les situations" auprès de la FIFA et de ses avocats ou dirigeants. "J'ai entendu dire qu'ils aimeraient parler avec moi, a-t-il confié. Cela fait quatre ans et rien ne s'est passé, cette affaire devrait être réglée, car il s'agit d'un non-cas."

En 2015, date de sa démission, une enquête avait été ouverte en Suisse contre lui dans laquelle il reste suspect. "Il ne peut y avoir d'accusation, sinon ils l'auraient fait il y a longtemps, mais je ne suis pas sûr que cela sortira maintenant. Je veux défendre mes droits tant que je serai en vie. Je n'ai pas perdu mon esprit de combat."

Le Suisse est resté un long moment discret sur le plan médiatique et est revenu sur le devant de la scène il y a peu après avoir été entendu par les enquêteurs pour livrer des informations à propos d'un repas à l'Elysée impliquant Michel Platini, Nicolas Sarkozy et l'Emir du Qatar ayant possiblement influencer fortement l'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar.